• Toutes les tendinites (épaules, coudes, poignets, hanches, genoux, chevilles...) :

    Les muscles s'insèrent via les tendons sur les os. Il existe un tendon proximal et un tendon distal pour chaque muscle.

    Lors d'un choc (accident, impact en sport) ou de micro-traumatismes répétés (liés à des gestes répétitifs au travail), si les rapports ostéo-articulaires sont modifiés, un tendon va pouvoir se trouver en tension permanente, même au repos; en continuant à utiliser ce muscle, on va tirer de façon excessive sur un tendon déjà pré-tendu : c'est le début de l'inflammation, la tendinite.

    Le traitement des tendinites (en dehors de causes très particulières qui relèvent de la chirurgie) consiste à remettre les segments osseux dans l'axe, rendant au tendon sa course physiologique : tension moindre, les lésions tendineuses se cicatrisent et la douleur cesse.

 

  • Les Douleurs Cervicales ou Lombaires récidivantes, les Douleurs entre les omoplates, les Douleurs intercostales :

    Leur origine est dans la majorité des cas, une sur-sollicitation musculo-tendineuse de ces zones, en compensation de blocages ostéo-articulaires périphériques, sur l'axe crânio-sacré, viscéraux et/ou psychiques, suite à des traumatismes directs ou indirects, des cicatrices dans les fascias (tissu conjonctif) d'interventions chirurgicales, l'empreinte tissulaire de chocs émotionnels anciens ou chroniques (stress..) : en levant ces restrictions de mobilité, le système retrouve une harmonie, un équilibre, les douleurs se calment.

 

  • Les Migraines, Maux de tête, Céphalées, certains Vertiges :

    Leur traitement sera spécifique : ostéopathie crânienne et notamment crânio-sacrée (ensemble de l'axe duremérien, depuis le crâne, l'axe vertébral et le bassin ).

  • Les douleurs abdomino-pelviennes :  l'ostéopathie viscérale spécifique répond parfaitement à ces douleurs dites « fonctionnelles » car sans cause organique retrouvée par les différents examens réalisés (échographie, scanner, irm, fibroscopies..), les cystites à répétition, la « colopathie fonctionnelle »..

  • Femmes enceintes avant/pendant/après :  pour préparer le corps à la gestation, aider bébé à  être confortable, limiter les douleurs lombo-sacrées en fin de grossesse et en préparation à l'accouchement ainsi qu'en post-accouchement immédiat afin de récupérer physiquement et psychiquement plus rapidement.    

 

  • Les Nourrissons dès les premiers jours de vie :

    on corrige les petites dysfonctions crâniennes liées au passage de la filière génitale ou tout simplement pour aider bébé à surmonter le stress de la sortie et tous les "petits maux" pour lesquels bien souvent la réponse n'est pas satisfaisante..( bébé un peu trop « tonique », difficultés à taiter, reflux, pleurs fréquents, troubles du sommeil, coliques...) 

 

 

  • Sphère orthodontique / stomatologie (appareils dentaires) :

    l'ostéopathie crânienne régulière permet d'accélérer la correction dentaire et améliore sa tolérance crânienne. Les douleurs et blocages des articulations temporo-mandibulaires (ATM) peuvent également être améliorées, en collaboration avec le dentiste.

 

  • Prévention de blessures chez le Sportif ou réharmonisation musculo-squelettique et crânio-sacrée après un traumatisme : indispensable après une entorse de cheville ou du genou (dès que la zone est un peu moins douloureuse au toucher).

  • Douleurs rhumatismales et/ou arthrosiques de la personne âgée : L'ostéopathie va permettre de redonner des degrés de liberté et d'indolence. Chaque journée sans marche, c'est un peu plus de fonte musculaire et une récupération difficile : ici l'ostéopathie a toute sa place, afin d'optimiser le travail du kinésithérapeute.

 

          Difficultés à surmonter un traumatisme émotionnel, une agression, un deuil.. : travail sur la mémoire tissulaire.